Semantic Web et/ou Services Web ?

Publié le par Benoît

Le Semantic Web a comme ambition d'automatiser au niveau sémantique, non seulement le lien entre bases de données et le partage des informations entre applications, mais aussi la combinaison de Services Web. Face à des critiques lui reprochant de négliger la standardisation des Services Web au profit du Semantic Web, le W3C répond donc que Semantic Web et Services Web sont complémentaires. L'un ayant en charge le contenu sémantique des données et leur intégration, les autres la transmission de ces données, comme HTML pour contenu et HTTP pour transmission.

D'ailleurs, le Directeur Général du W3C, Tim Berners-Lee, considéré comme le créateur du Web, a expliqué, lors d'une récente conférence Gartner, que les réflexions du W3C sur le Semantic Web, qualifiées par certains de "théoriques", pouvaient parfaitement être aussi très utiles pour les performances des Services Web.

En effet, le Semantic Web est basé sur les assertions RDF, qui permettent de modéliser et décrire le monde réel, pas seulement des documents, et ainsi faciliter les liens qui enrichissent un Service Web. Par exemple dans le commerce de l'automobile, la modélisation Semantic Web reliant les différents types d'objets permettrait à l'application de trouver facilement le lien entre véhicule et conducteur, entre numéro d'immatriculation et permis de conduire, entre photo du véhicule et adresse du propriétaire etc. Et cela en remplaçant les arborescences classiques entre objets théoriques par un Web, une toile, reliant choses, lieux et personnes du monde réel. Pour Tim Berners-Lee, "your life is a Web, your data is a Web" !

Oasis ayant pris la tête pour la standardisation des Services Web, le W3C poursuit donc la mise au point des outils du Semantic Web en poussant vers le stade de recommandation RDF et OWL.

Car, pour que ça marche, il faut qu'un grand nombre de contenus aient été décrits au préalable avec les assertions RDF (triplet nom, objet, verbe) pour leur permettre d'être "compris" automatiquement par une autre base de données, application ou Service Web. Le Semantic Web commencera seulement alors à exister. Vaste programme quand on voit déjà que XML pourrait se diffuser plus vite. Mais il est vrai que cette automatisation du mapping et de la liaison entre données et programmes, ambition de toujours de l'informatique, serait impressionnante !

Commenter cet article