Aspect technique (Level 0)

Publié le par Romain


En effet, l'idée du Web Sémantique n'est pas de faire en sorte que les ordinateurs puissent comprendre le langage humain, il ne s'agit pas non plus d'une intelligence artificielle permettant au Web de réfléchir, mais simplement de regrouper l'information de manière utile, telle une gigantesque base de données, où tout est écrit en langage structuré.

Ainsi, tout comme le Web actuel est principalement construit autour d'identifiants URI, du protocole HTTP et du langage HTML, le Web Sémantique prévoit d'être basé sur les URI, le protocole HTTP et le langage RDF.

Le format RDF est la grande nouveauté du Web Sémantique: il permet de définir des méta-données afin d’attribuer des caractéristiques à une information. Une notion de triplets apparait, ces derniers peuvent être décrit comme étant trois URI combinés l'un à l'autre, en comparaison les liens Web utilisent des paires, comme l'association "Tiger" + "Epita". En ajoutant un troisième terme, le Web Sémantique cherche à typer l'information.
Le triplet tiré de la paire précedente serait donc : <Tiger><Projet><Epita>. Il ne s'agit ici ni plus ni moins d'une structure relationnelle des données tel un SGBDR pour les connaisseurs.

Commenter cet article